• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
  • Google+
 
Global  
 

Vers une énergie de l’avenir

Par Barny Evans, directeur associé, énergie renouvelable, Royaume-Uni

L’année 2016 pourrait être celle où le monde réalise qu’il y aura une seule énergie de l’avenir puisqu’un consensus sur les émissions de carbone a été établi par les nations participant au congrès 2015 des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), à Paris. Bien que certains pays n’aient pas atteint les cibles de réduction d’émissions de carbone, chacun s’est engagé à un avenir où ces émissions seront plus basses.

Comment pouvons-nous y parvenir? Il existe deux leviers possibles :

1)      Augmenter l’utilisation de produits ou de méthodes de production à haut rendement énergétique;

2)      Augmenter l’utilisation de sources d’énergies dégageant peu ou pas de carbone.

Plusieurs étapes importantes ont été franchies au cours des dernières années. Par exemple, le coût à la livraison des énergies renouvelables, dans plusieurs cas, est maintenant plus bas que celui de l’énergie générée par des combustibles fossiles; et les capacités additionnelles de production d’énergies renouvelables surpassent maintenant celles des énergies non renouvelables.

De plus, malgré une croissance de l’économie globale d’environ 3 % en 2015, les émissions de carbone générées mondialement par les sources d’énergie n’ont aucunement augmenté, selon l’Agence internationale de l’énergie (International Energy Agency). Ceci est en partie attribuable à l’efficacité et au ralentissement de l’économie de la Chine, mais principalement à notre consommation accrue d’énergies renouvelables, en plus d’un passage du charbon au gaz naturel.

Explosion de la production d’énergies renouvelables

Il est important de saisir la rapidité du changement dont nous avons été témoins depuis 10 ans. En 2004, la puissance solaire installée mondialement atteignait environ 3 GW. Elle dépasse maintenant le cap des 200 GW. Pour ce qui est de l’énergie éolienne, nous sommes passés de 48 GW à plus de 400 GW durant la même période. Ces chiffres démontrent l’importance de conserver une flexibilité pour s’ajuster à ces nouvelles technologies et pour en bénéficier.

Que nous réserve 2016 en matière d’énergies renouvelables?

Il apparaît clairement que le centre de gravité pour le déploiement des énergies renouvelables s’est transporté de l’Europe, qui a historiquement ouvert la voie, vers d’autres parties du monde. L’Asie du Sud, et plus particulièrement la Chine, déploie actuellement des énergies solaires et éoliennes à un rythme incroyable. Aux États-Unis, la prolongation de crédits d’impôt favorisera sans doute une augmentation rapide de la production solaire et éolienne d’ici quatre à six ans. Bien que l’Inde et le Moyen-Orient soient des zones où les émissions de carbone augmentent rapidement, ce sont des géants endormis qui possèdent un plan de production massive d’énergies renouvelables.

Malgré une baisse relative dans la production de nouvelles énergies renouvelables en Europe jusqu’en 2020, on prévoit actuellement que les pays de l’OCDE réduiront les sources d’énergies non renouvelables en dépit d’une augmentation vraisemblable de la demande pour l’ensemble des énergies. Ce qui signifie que l’énergie sera de plus en plus générée par des sources renouvelables.

Les énergies renouvelables deviennent plus économiques

Dans plusieurs parties du monde, nous verrons aussi un grand pas en avant puisque le secteur des renouvelables atteint la parité avec le prix non subventionné dans un nombre croissant de géographies, pour se situer en bas du prix des non renouvelables. Ceci est déjà vrai à certains endroits. Par exemple, les Émirats arabes unis viennent de voir l’énergie solaire offerte à moins de 0,06 $ (US) par kWh, sans subvention.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les consommateurs et les gouvernements, mais elle signifie également que la société devra gérer les changements dans ses infrastructures. Jusqu’ici, l’approvisionnement en énergie était généralement contrôlé par les gouvernements, monopoles ou oligopoles. Toutefois, puisque les énergies renouvelables peuvent être produites à petite échelle – aussi bien qu’à grande échelle – nous pouvons tous en produire ou en consommer. Ce nouveau monde de prosommateurs exigera une gestion du marché qui soit beaucoup plus réactive et intelligente.

Quoi qu’il en soit, au fil du déploiement accru des énergies renouvelables, les pays ou les régions deviendront peut-être incapables d’utiliser toutes ces énergies qu’elles produisent; ou la production des énergies renouvelables peut ne pas suffire lorsqu’elle est nécessaire. La production locale, la gestion de la demande et le stockage d’énergie peuvent résoudre ces problèmes.

WSP | Parsons Brinckerhoff possède la capacité de combiner vision et analyse avec l’ingénierie, que ce soit en travaillant avec une compagnie ou un pays pour l’accompagner dans son futur énergétique ou en supervisant une nouvelle centrale solaire.

L’impact d’un meilleur stockage de l’énergie

Le stockage de l’énergie est également prometteur, principalement sous la forme de batteries. Dans les pays développés, l’opportunité consiste à résoudre les défis posés par les énergies renouvelables intermittentes, qui deviennent une source d’énergie de plus en plus importante sur les réseaux électriques.

Dans les pays en développement, l’opportunité est encore plus intéressante. De la même façon que la téléphonie mobile a permis aux régions de se passer des communications filaires pour aller directement au sans-fil, le stockage de l’énergie offre le potentiel pour les sites et les régions d’obtenir 100 % d’énergie renouvelable sans se connecter à un réseau plus vaste.

Jusqu’ici, le stockage de l’énergie s’avérait trop coûteux, mais 2016 pourrait voir ce procédé devenir pratique courante. En Afrique subsaharienne, WSP | Parsons Brinckerhoff utilise les énergies solaire et éolienne avec stockage en batterie pour obtenir une énergie à coût réduit, pouvant être produite par un système au diesel. Ce résultat est réalisable tout en offrant la gamme des bénéfices environnementaux qui découlent des énergies renouvelables.

Nous travaillons avec les consommateurs, les investisseurs et les fournisseurs dans le monde entier pour obtenir ces mêmes résultats intéressants dans un nombre grandissant de géographies, puisque la production d’énergies renouvelables et son stockage deviennent toujours plus concurrentiels économiquement par opposition aux énergies non renouvelables.

Il est possible de produire des énergies renouvelables à un coût compétitif. Il est possible de stocker cette énergie pour optimiser son utilisation. Nous nous dirigeons vers une énergie de l’avenir.