• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 
 

KPH Turcot signe le contrat final avec le ministère des Transports du Québec

La conception et la construction de l’échangeur le plus achalandé de Montréal en cours

 

Montréal, Québec — KPH Turcot, un partenariat, composé des membres Construction Kiewit Cie et Parsons Canada Ltée et des participants WSP Canada Inc. et Holcim (Canada) inc. a signé son contrat final avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) pour le projet de l’échangeur Turcot.

« Nous avons soumissionné sur ce projet parce que nous comprenons l’importance d’améliorer l’un des échangeurs les plus achalandé et crucial de Montréal », a déclaré Sébastien Marcoux, directeur adjoint de projet de KPH Turcot.

KPH Turcot réunit plusieurs partenaires qui ont réalisé avec succès le projet primé de l’autoroute 25.

« Notre partenariat croit en la transparence à tous les niveaux et s’engage à construire ce projet selon les normes les plus élevées en matière d’éthique et d’intégrité », a indiqué Sébastien Marcoux. « Notre philosophie en sécurité à l’effet que personne ne se blesse est l’une des pierres angulaires de notre engagement envers nos employés. Nous sommes honorés de pouvoir concevoir et construire cet important projet. »

D’un coût de 3,7 milliards $, la reconstruction de l’échangeur Turcot représente le plus grand projet de l’histoire du MTQ et le contrat en mode conception-construction du partenariat KPH Turcot couvre la plus large portion des travaux. Une fois terminé, ce projet carboneutre offrira 6,7 kilomètres de sentiers multifonctionnels et de pistes cyclables, réduira les coûts d’entretien, améliora les liens entre les quartiers et comprendra plus de 300 000 mètres carrés d’espaces verts et une réduction du niveau sonore pour les résidents à proximité.

Ce projet comprend aussi la conception et la construction de 145 kilomètres de voies de circulation ainsi que le déplacement des lignes principales du chemin de fer du Canadien National. Les travaux devraient être achevés d’ici 2020.