• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 
 

Monde de possibilités : le Quartier des spectacles de Montréal

Là où certains voient des obstacles, nous voyons l’endroit où la culture prend vie.

 

Montréal est une ville nord-américaine bilingue où s’entremêlent de multiples cultures. L’énergie contagieuse de la ville et son ouverture sur le monde contribuent d’ailleurs à sa renommée internationale, laquelle confirme son statut de métropole interculturelle. Ceux qui la visitent tout comme ceux qui y habitent vous diront la même chose : Montréal possède une âme. Pour renforcer son caractère unique qui fait sa fierté, la Ville de Montréal a décidé de donner un nouveau souffle à son quartier des spectacles, un quartier doté d’un riche héritage historique et culturel. C’est ainsi qu’en 2008, WSP a entrepris de réaliser cette vision et de mettre son génie au service du design urbain.  


Le Quartier des spectacles, animé. Photo : Stéphan Poulin

 

Surmonter le défi du Quartier des spectacles

Le projet du Quartier des spectacles est un projet de revitalisation urbaine, lequel s’est détaillé principalement autour de trois grands axes sur le plan technique: ceux d’infrastructures, d’aménagement et de structure. WSP s’y est notamment impliquée dans la réfection complète des infrastructures d’égouts et d’aqueduc, la reconstruction des chaussées, la construction de trottoirs en pavés unis et en pavés de granite, l’éclairage public, le déploiement d’un réseau de télécommunication et la régie de contrôle multimédia associée, la rénovation et l’expansion des réseaux des services d’utilités publiques ainsi que l’installation de mobilier urbain adapté. La liste des défis à relever était longue et diversifiée pour l’équipe de WSP formée d’environ 10 membres et basée aux bureaux de Laval et de Longueuil.

Daniel Brien travaille avec WSP depuis plus de 10 ans et a joué le rôle de responsable de l’équipe de construction des travaux dans le cadre du projet du Quartier des spectacles. Nous nous sommes entretenus avec lui pour en apprendre davantage au sujet du projet et de la façon dont ce dernier a eu un impact sur sa carrière.

 

Entretien avec Daniel Brien

Quels ont été les défis techniques du projet?
Être localisé au centre-ville de Montréal constitue un défi majeur en matière d’organisation. L’orchestration des travaux entourant le projet du Quartier des spectacles devait répondre à plusieurs conditions. Un échéancier strict dicté par les périodes des différents festivals de Montréal, les commerces et les institutions dont l’accès se devait d’être maintenu en tout temps, et la présence de deux stations et du tunnel du métro, limitant les secousses et les vibrations permises, ont complexifié la réalisation du projet. Lors du réaménagement complet de la rue de Maisonneuve, la gestion d’une circulation dense et le maintien de la sécurité des nombreux piétons se sont aussi avérés essentiels.

Comment votre équipe a-t-elle surmonté ces obstacles?
En tant qu’ingénieurs, nous avons su nous adapter à environ une centaine d’avis de changement, principalement dans des modifications de design et des ajustements reliés à la coordination avec les chantiers adjacents. L’une des grandes forces de notre équipe aura été de savoir intégrer rapidement et efficacement ces changements avec le souci d’exercer un minimum d’impacts sur les délais de réalisation de même que sur les coûts du projet. Et nous avons réussi!


La Promenade des artistes vue de soir.

 

Qu’est-ce qui, à votre avis, rend ce projet unique?
Sans aucune hésitation, je dirais la visibilité et la reconnaissance de ce projet à l’échelle locale, nationale et internationale. Achevé en 2013, le Quartier des spectacles est maintenant un incontournable pour les Montréalais de même que pour les visiteurs venus de partout!

Quelles leçons avez-vous pu tirer de ce projet?
En gestion de projet, on établit généralement le succès d’un projet en évaluant les trois déterminants principaux que sont l’échéancier, les coûts et la qualité. J’ai la conviction que l’atmosphère d’un projet peut avoir une influence sur ces trois déterminants. L’atmosphère générale qui a régné tout au long du chantier du Quartier de spectacles a toujours été propice à la recherche de solutions constructives : que ce soit au niveau de la coordination avec tous les autres chantiers dans le quadrilatère, au niveau des problèmes techniques à solutionner ou en ce qui concerne la sécurité qui s’avère un souci constant. Cette ambiance de travail a été construite par toutes les organisations impliquées, incluant les entrepreneurs, qui étaient sensibilisées à l’importance du projet  et à ses retombées positives sur le quartier et ce, même si les objectifs de chacune restaient différents. Chaque intervenant a ressenti de la fierté d’avoir participé à la construction d’un quartier hors du commun qui assure le rayonnement de Montréal.


La Promenade des Artistes aménagée pour l’été

 

Quels nouveaux défis attendent votre équipe?
Il va sans dire qu’un projet de cette ampleur a un pouvoir certain sur la capacité à mobiliser et à motiver les troupes! L’expérience acquise en contribuant à développer un projet avec des visionnaires, architectes et designers urbains réputés, est porteuse de grands sentiments de réalisation professionnelle en soi. C’est pourquoi la nature même des ouvrages et l’impact souhaités sur la qualité de vie des Montréalais a été la source d’une très grande motivation et d’un désir de participer à cette aventure. C’est d’ailleurs dans cette même motivation que l’équipe continue son travail sur des projets d’aménagement à Montréal, comme le réaménagement de la rue Sainte-Catherine, le réaménagement du carrefour Pie-IX – Sherbrooke et l’aménagement de la Promenade-Smith.

Qu’est-ce qui rend votre équipe unique? Quelle est sa principale force lorsque vient le moment de résoudre des problèmes?
Il y a un proverbe qui dit : « Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble ». La force de notre équipe se traduit par l’équilibre entre les concepteurs et les gens œuvrant au chantier ainsi que  l’ouverture qui existe entre chacun d’entre nous. Une équipe multidisciplinaire chevronnée a été rassemblée pour réaliser ce projet; des ingénieurs et techniciens spécialisés en génie civil, en structure et ouvrages d’art, en génie électrique, en génie mécanique, en télécommunication, en instrumentation, en automatisation et contrôle et en circulation ont tiré leur épingle du jeu.

À tous ceux qui ont mis du leur, merci pour vos efforts. Vous avez contribué au succès du projet et à la reconnaissance de WSP comme chef de file dans les projets de réaménagement urbains majeurs.


Jean-Marcel Jacques, chargé de la conception, et Daniel Brien, chargé de surveillance, fiers du travail accompli.

 

Le quartier des spectacles aujourd’hui

Aujourd’hui, le Quartier des spectacles forme un quadrilatère entre les rues Saint-Hubert, City Councillors, Sherbrooke et le boulevard René-Lévesque. Il est facile de s’y déplacer de manière durable grâce à ses 3 stations de métro, 10 lignes d’autobus et 9 stations de vélos BIXI. Battant au rythme effréné de plus de 100 spectacles chaque mois, c’est un endroit dynamique attirant jeunes et moins jeunes. Ce n’est pas le choix qui manque avec environ 80 lieux de diffusion culturelle tels des salles et des bars à spectacles, lieux d’exposition et cinémas.  Le Quartier des spectacles, c’est aussi l’endroit où évoluent des artistes de renom au même titre que ceux issus de la scène émergente. Comme le dit si bien son slogan: le Quartier des spectacles c’est, au fond, «1 km² d’émotions».

Pour plus de renseignements sur le Quartier des spectacles, veuillez communiquer avec Daniel Brien.