• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 
 

Ajout pour les adeptes de roulettes à l’esplanade du Parc olympique de Montréal

Le CIO (Comité International Olympique) a voté unanimement pour inclure la planche à roulettes comme un sport olympique aux Jeux d’été de Tokyo en 2020. L’Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique de Montréal deviendra bientôt l’endroit de prédilection pour voir des virages serrés, des « kickflips » et des « noseslides » puisque le Parc olympique a approuvé la construction d’un nouveau planchodrome à cet endroit dans le cadre des festivités marquant le 40e anniversaire du parc.

 

La RIO (Régie des installations olympique) a choisi WSP afin de créer les plans structurels et fournir des estimations pour l’installation qui sera conçue selon les normes de compétitions internationales et accueillera des compétitions ainsi que des championnats canadiens de planche à roulettes organisés par la Fédération mondiale de planche à roulettes (WSF, World Skateboarding Federation). Le président de la WSF voit ce parc comme un tournant de l’histoire du sport urbain. De plus, ce projet augmentera de façon importante les possibilités pour la communauté de planche à roulettes de Montréal et WSP est fier de contribuer au développement de ce sport au Québec.

Notre équipe Bâtiments a collaboré avec SpohnRanch, une société de services-conseils située en Californie qui a une grande expérience en conception de planchodrome. Alexandre Mercier-Linteau, ingénieur au bureau de Montréal de WSP et le superviseur Frédéric Marquis travaillent sur le projet : ils conçoivent des plans et procèdent à des estimations, en plus d’adapter la conception de SpohnRanch aux caractéristiques spécifiques du site de construction tout en respectant les règlements du Québec. L’équipe bilingue de Montréal a également créé un lien entre les consultants anglophones et les gestionnaires de projet du Parc olympique.

Avec une dimension de 1 100 m², les défis structuraux comprennent l’adaptation de la conception de SpohnRanch aux contraintes géographiques du site de l’Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique . Puisque le planchodrome est situé à la fois au sol et sur une structure de stationnement sous-terrain, les modules sont construits en partie sur l’isolation de la structure, afin d’éviter de dépasser la capacité de charge. Les matériaux de construction ont également été adaptés aux réalités climatiques du Québec, très différentes de celles des planchodromes typiques de Californie.

Les membres de la RIO ont également apprécié le fait d’être représentés par un ingénieur disposant d’une grande connaissance de la planche à roulettes et affichant un enthousiasme particulier pour ce sport. Alexandre Mercier-Linteau pratique la planche à roulettes depuis près de dix ans et se rend même au travail sur son « longboard »! Ses connaissances ont aidé à faciliter la communication avec le consultant et à améliorer la conception initiale. L’équipe de Montréal a encouragé le consultant à conserver des éléments actuels de l’Esplanade afin de préserver la riche histoire architecturale du site. En tout, le parc comprendra 20 modules, notamment plusieurs structures conçues spécifiquement pour la planche à roulettes de rue.