• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 
 

Des planificateurs en transport de WSP remportent un prix d’excellence en planification

 

Dirigé par le vice-président de la mobilité urbaine, Daniel Haufschild, préparé et rédigé par la planificatrice en transport, Kitty Chiu, et appuyé par toute une armée de dirigeants qui ont cette cause à cœur, le document de référence New Mobility Background Paper for the Greater Toronto and Hamilton Area (seulement disponible en anglais) a récemment reçu un prix d’excellence en planification de l’Institut des planificateurs professionnels de l’Ontario (IPPO). Chaque année l’IPPO récompense les planificateurs professionnels et les projets qui se sont démarqués, à l’occasion de sa remise de prix d’excellence en planification. 


Kitty Chiu (extrême gauche) a reçu le prix d’excellence en planification de l’IPPO au nom de son équipe, lors d’une cérémonie tenue le 1er novembre 2017. (Photo : OPPI)

 

Le terme « perturbateur » est un qualificatif de plus en plus employé dans le domaine des transports depuis l’apparition de technologies et de modèles d’affaires émergents dans l’industrie, des tendances qui se traduisent par des applications mobiles, des services partagés et les véhicules autonomes. Mais ces « perturbateurs » sont-ils là pour de bon? Commandé par Metrolinx et publié en 2016, le rapport produit par WSP vise à savoir si ces modèles émergents ne constituent qu’un engouement se limitant uniquement au domaine des transports ou s’ils entraîneront des changements ayant des effets beaucoup plus larges dans nos sociétés et l’économie dans son ensemble.

 


Daniel Haufschild, vice-président de la mobilité urbaine, a assuré la gestion de ce projet de rapport sur la nouvelle mobilité.

 

S’appuyant sur l’examen de deux futurs scénarios, le rapport souligne les répercussions potentielles sur les politiques ainsi que les activités gouvernementales, et identifie des orientations stratégiques organisées selon six thèmes pour guider les actions gouvernementales, soit : Un gouvernement réinventé, Nouvelle mobilité pour un nouveau transport, Le cœur, c’est l’utilisateur, Façonner les villes que nous voulons, Mégadonnées à l’appui et Prévoir les « incertitudes connues ».

 

Depuis, Metrolinx a commencé à intégrer les recommandations de WSP dans son plan de transport régional.

« Depuis que le rapport a été publié l’an dernier, il est intéressant de constater à quel point les discussions ont évolué sur le sujet », indique la planificatrice en transport de Toronto, qui ajoute : « les tendances évoluent constamment, mais ce qui s’est avéré un véritable défi dans ce changement de paradigme est la vitesse avec laquelle cette révolution s’est produite ainsi que l’interdépendance de ces tendances émergentes ».

De fait, jamais n’y a-t-il eu autant d’incertitude pour envisager et planifier le futur. Les recommandations formulées dans le rapport préparent les villes à ces changements. « Notre rapport présente un certain nombre d’orientations stratégiques et de mesures qui pourront être utiles aux villes de la RGTH et ailleurs, lorsqu’elles se pencheront sur leur avenir en transport », affirme Kitty.


En collaboration avec des dirigeants avisés ainsi que des experts de l’industrie de partout dans le monde, Kitty Chiu, planificatrice en transport de la division de la mobilité urbaine, a contribué à la recherche et à brosser le tableau de la nouvelle mobilité pour Metrolinx.

 

Pour en savoir plus sur la nouvelle mobilité

 

Publié en 2016, le rapport de WSP, dont l’étude a aussi été réalisée par notre équipe, a été rédigé sur une période de cinq mois et a mis à contribution pas moins de 28 experts internationaux et dirigeants avisés en planification urbaine, en transport, en développement durable et en environnement, des chercheurs en mobilité, des concepteurs d’applications, ainsi que des spécialistes de la médecine et de la santé provenant de neuf pays différents.

Téléchargez maintenant PDF

 

Prochaines étapes Évoluer dans l’incertitude

 

En novembre 2017, Metrolinx a publié le rapport préparé par WSP intitulé « Navigating Uncertainty through Scenario Planning » (seulement disponible en anglais). La planification par étude de scénarios permet de modifier l’angle de traitement : plutôt que de nous fonder sur ce que l’on pense qui se produira dans le futur, nous nous penchons sur ce qui pourrait arriver. Cela permet d’établir des stratégies et de présenter des solutions futures qui seront efficaces non pas uniquement dans certaines conditions prévisibles, mais aussi en cas d’évolution imprévue. Lisez le rapport complet ici.

 

Pour de plus amples renseignements à propos de ce document de référence, veuillez communiquer avec Kitty Chiu ou Daniel Haufschild.