• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 
 

WSP soutient les jeunes femmes intéressées aux sciences et à l’ingénierie

 

WSP est ravie d’avoir pris part à un évènement qui pourrait contribuer à changer l’avenir de plusieurs femmes. Cette journée de formation est organisée par WCM (Women in Capital Markets) et connaît un grand succès à Toronto depuis maintenant plus de sept ans. La première édition dans la ville de Montréal a eu lieu le 29 septembre dernier à l’Université McGill.

SheBiz est un événement d'une journée qui comprend des conférenciers de diverses industries ainsi que des activités interactives pour les jeunes femmes de 14 à 16 ans, qui vise à les familiariser avec les opportunités de carrière dans les professions reliées aux mathématiques, en passant par l’ingénierie, la finance et la comptabilité. Grâce à ce forum, les participantes sont exposées aux nombreuses opportunités intéressantes offertes aux femmes en affaires. La journée se déroulait sous le concept d’une journée carrière avec divers invités qui présentaient les grandes lignes de leur profession.

Kateri Normandeau, vice-présidente, stratégie nationale et gestion de projets, a été nommée par Isabelle Adjahi, vice-présidente sénior, relations avec les investisseurs et communications, pour s’occuper du volet ingénierie afin de parler de ce qui l’a motivée, en tant que femme, à faire ce choix de carrière.  Elle devait également expliquer pourquoi elle est passionnée par son travail et à quoi ressemble son travail au quotidien. Kateri a décidé de leur présenter un vidéo inspirant à propos du métier d’ingénieur afin d’illustrer ses propos.

SheBiz lui a donné comme mission de créer un atelier participatif de simulation. Un traducteur était sur place afin de s’assurer que le tout soit offert dans les deux langues. Kateri a notamment reçu l’aide de deux étudiantes à l’université en ingénierie afin de la supporter durant l’atelier.  Il est intéressant de noter que plusieurs générations différentes de femmes étaient impliquées dans ces exercices de groupe.

D’ici 2050, 66% de la population mondiale vivra dans des zones urbaines. Donc, l'urbanisation est un enjeu important pour les futures ingénieures.  C’est ce qui lui a donné l’idée de créer un atelier participatif où les jeunes femmes devaient imaginer et concevoir une ville intelligente.  « De plus, cet exercice permettait de présenter plusieurs secteurs de l’ingénierie à travers un seul projet. » affirme Kateri. En équipe de dix, les étudiantes avaient 25 minutes pour construire leur ville du futur d’après les quatre critères suivants : 

• MOBILITÉ
• PRINCIPES D’AMÉNAGEMENT
• DÉVELOPPEMENT DURABLE
• ÉNERGIE

A la suite de l’exercice, les participantes ont échangés avec Kateri sur les différentes idées que les étudiantes avaient eues.  Le jury, composé de Kateri et des étudiantes à l’université qui l’aidaient à gérer l’activité, ont ensuite nommé une équipe gagnante. L’équipe victorieuse a ensuite pu exposer et présenter sa ville aux 160 participantes étudiantes, professeurs et représentantes du secteur des affaires présentent de l’Université McGill. Les jeunes femmes étaient très réceptives, enthousiastes et créatives. D’après Kateri, ces étudiantes avaient des idées novatrices très intéressantes auxquelles elle ne s’attendait pas, tels que des villes sans voitures et des villes où le transport ne se ferait qu’en téléphérique. C’est surtout le développement durable et les solutions afin de sauver de l’énergie qui semblaient populaire avec le  groupe, ce qui a particulièrement plu à la responsable de l’activité, qui détient une formation en environnement.

À propos de WCM

Women in Capital Markets soutient les intérêts des femmes dans le secteur financier depuis plusieurs années. WCM tient à encourager les femmes à participer dans le milieu des affaires afin d’avoir une plus grande représentation de femmes dans des postes de direction. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter leur site web.