• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 

Géomatique

 
 

WSP offre des solutions d’arpentage et de cartographie rapides et sûres tout au long du cycle de vie d’un projet. Nos équipes sont les premières sur le terrain et mènent à bien certains des plus grands projets au Canada. Peu importe la taille ou l’emplacement du projet, nous sommes présents, du terrain jusqu’à la fin.

 
 

Géomatique : amélioration des communications sans fil

juillet 08, 2016
 

Derrière tout signal d'appareils sans fil se cache une tour munie d'antennes dont l'installation a nécessité des applications géomatiques.

 

Bien souvent, le terme « géomatique » est, de façon erronée, associé uniquement à l'arpentage. Or, si l'arpentage fait effectivement partie intégrante des activités liées à ce domaine au sens large, la géomatique consiste, par définition, en la cueillette, le traitement, la compilation, l'analyse et la présentation de données géospatiales.

Elle joue ainsi un important rôle dans le domaine des communications sans fil. De nos jours, chaque téléphone mobile est muni d'un GPS; les tours de télécommunication cellulaire sont donc en mesure de situer l'emplacement de votre appareil et, en tout temps, des applications comme Twitter peuvent être utilisées pour connaître la teneur des microblogues qui se déroulent dans un emplacement donné.

Lors de la conception d'un réseau sans fil, l'ingénieur en radiofréquence proposera un emplacement pour la tour en tenant compte de la proximité d'autres tours, du relief, des zones d'interférence, de l'environnement (p. ex. le climat rigoureux du bord de mer) ainsi que de la population cible à desservir. L'ingénieur en radiofréquence demandera à ce que l'emplacement de la tour soit situé à l'intérieur d'un rayon de prédilection précis. La hauteur proposée de la batterie d'antennes au-dessus du sol sera aussi indiquée.

 

Puisque la majorité des acquisitions de propriétés sont faites sur la base de contrat de tenures à bail, un spécialiste des acquisitions de sites est mandaté pour trouver une propriété adaptée. Le plus souvent, le spécialiste des acquisitions superposera la matrice des limites de propriétés avec le rayon envisagé pour la tour. Ces données géospatiales sont alors mises en références croisées avec les coordonnées du propriétaire du terrain, qui elles, figurent dans le cadastre provincial ou au bureau d’enregistrement des titres fonciers.

Suite à la conclusion d’une entente entre le propriétaire et le fournisseur de réseau sans fil, un arpenteur-géomètre déterminera la superficie de la parcelle de terrain à louer pour la tour ainsi que les accès ou servitudes qui pourraient être nécessaires. L'emplacement de la tour est ensuite confirmé en fonction de la faisabilité et de la rentabilité de la construction. Par exemple, une tour construite dans un endroit isolé, ou qui nécessite un câblage plus long, la coupe d'arbres ou le renforcement de sa fondation coûtera plus cher. Bien souvent, les données concernant notamment les milieux humides sont compilées par des professionnels d'autres domaines. Avant de quitter le site, l'arpenteur-géomètre confirme les coordonnées de la tour et des câbles de haubanage nécessaires à la structure. En présence de services publics souterrains, ces derniers seront localisés et apparaîtront sur le plan proposé.

Lorsque l'emplacement de la tour est confirmé sur le terrain, les coordonnées de latitude et de longitude ainsi que la hauteur proposée de la tour sont envoyées à des agences gouvernementales comme NAV Canada et Transports Canada. Ces agences mettent à jour leurs données géospatiales en fonction des risques possibles pour la sécurité aérienne, puis les distribuent aux personnes concernées. Si la tour est située à proximité d'un aéroport, une analyse plus approfondie ainsi qu'un plan supplémentaire seront réalisés afin de s'assurer que la tour ne nuira pas aux trajectoires de vol et d'approche de l'aéroport. Afin de se conformer à la plupart des politiques municipales, un rayon de notification est établi sur le plan final. Le fournisseur de réseau sans fil devra faire parvenir une copie du plan à tous les propriétaires situés dans cette zone, dont le rayon est établi à trois fois la hauteur de la tour proposée. Afin de cibler ces propriétaires, les mêmes données de lignes de propriété que celles mentionnées plus haut sont superposées aux coordonnées confirmées de la tour et de son rayon de notification.

Lorsque la tour est érigée et que la batterie d'antennes est installée, l'orientation de cette dernière est évaluée et ajustée au besoin, afin d'atteindre les objectifs établis au début du processus par l'ingénieur en radiofréquence.

La plupart des fournisseurs de réseau sans fil nationaux couvrent une grande partie du territoire et détiennent des dizaines de milliers de tours. Une base de données de relevés SIG constitue un outil précieux pour les exploitants de réseau. La complexité des relevés SIG va de la simple carte des tours dans Google Earth comprenant des hyperliens vers des dossiers de données sur un disque dur local à la vaste base de données pilotée par un logiciel comme ArcGIS. Cette dernière peut consister en un entrepôt de données géospatiales contenant des études de terrain, des rapports d'inspection de site  suite à la construction, des rapports d'entretien ou de consommation de données, etc. pouvant être mis à la disposition de nombreux intervenants et utilisateurs.

L'équipe de géomatique de WSP intervient à toutes les étapes du processus décrit ci-dessus, de la planification initiale à la construction, en passant par la gestion des données. La plupart des fournisseurs de réseau sans fil de petite ou de grande envergure sont (ou désirent devenir) des exploitants nationaux. L'équipe de géomatique de WSP est la seule à pouvoir offrir des services à un client national, d'un océan à l'autre. La géomatique des communications sans fil est un excellent exemple de notre capacité à partager les ressources et à offrir à nos clients de partout au Canada des solutions géomatiques fiables à l'échelle du pays.

« Une carte indique où vous êtes allés, où vous vous situez et où vous désirez vous rendre. D'une certaine façon, c'est la conjugaison de trois temps différents. »

- Peter Greenaway