• LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
  • Youtube
 
Canada  
 
 
 
 
 

Géomatique

 
 

WSP offre des solutions d’arpentage et de cartographie rapides et sûres tout au long du cycle de vie d’un projet. Nos équipes sont les premières sur le terrain et mènent à bien certains des plus grands projets au Canada. Peu importe la taille ou l’emplacement du projet, nous sommes présents, du terrain jusqu’à la fin.

 
 

La gestion logistique des projets éloignés

juin 13, 2016
 

Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance de participer à une variété de projets intéressants en géomatique. Chacun s’accompagne de défis uniques, mais les projets dans des localités éloignés s’avèrent toujours les plus difficiles à gérer. Le site du projet est d’une importance capitale : méthodologie de relevés, sécurité, sélection des collaborateurs, équipement et transport dépendent tous de la situation géographique. J’ai récemment géré trois projets se démarquant des autres car ils étaient situés à Inuvik (Territoires du Nord-Ouest), dans le Nord du Manitoba et sur l’île de Baffin dans le territoire du Nunavut.

 

La route entre Inuvik et Tuktoyuktuk dans les Territoires du Nord-Ouest

Les projets nordiques vont habituellement de pair avec des conditions météorologiques extrêmes, mais combinées à un calendrier de construction hivernale, des nuits de près de 24 heures et le fait que le projet est situé 3° au nord du Cercle arctique, le mot extrême est un euphémisme. La clé pour affronter ces conditions, c’est la connaissance de la réalité locale et nous avons la chance d’avoir une compagnie Inuvialuit basée à Inuvik comme partenaire dans une entreprise commune : Mackenzie Delta Geomatics Limited. Disposer de connaissances locales sur les systèmes météorologiques nordiques peut faire la différence entre une journée normale de travail dans le nord et une situation où vous êtes coincé dans une tempête de neige. L’élaboration d’un plan de sécurité minutieux adapté au projet à l’aide d’informations données par les partenaires locaux représente la seule façon de se préparer pour l’inconnu.


 

Projet de ligne de transmission Bipole III, dans le Nord du Manitoba

Les projets de construction de lignes de transmission commencent idéalement par l’exécution de levés de contrôle le long du tracé du projet, parfois dans des régions éloignées. Les secteurs où devait passer le projet Bipole III au Manitoba auquel nous étions initialement impliqués étaient particulièrement isolés. Ils s’étendaient de Thompson à Le Pas, entre lesquelles on ne trouve que quelques communautés. Avant de commencer la construction, l’accès au tracé implique de choisir des points de référence à partir de Google Earth et de photographies aériennes et d’y accéder par camion, motoneige et hélicoptère. Peu importe la méthode de transport, un plan de gestion du trajet en territoire isolé schématisant le point d’accès à partir d’une route principale, la route planifiée et des heures d’appel définies pour vérifier si tout va bien représentent les seuls moyens pour mettre en place un plan de mesures d’urgence. Les équipes doivent disposer d’un système de communication satellite bidirectionnelle qui relaie les vérifications et tout écart au plan de gestion du trajet original à quelqu’un situé suffisamment près du projet pour répondre en cas d’urgence.

 

Relevés par UAV des aéroports de Pangnirtung et de Kimmirut, sur l’île de Baffin au Nunavut

Notre implication dans ce projet comprenait la réalisation d’un relevé par UAV et le contrôle au sol correspondant dans deux villages éloignés de l’île de Baffin. J’ai tout de suite impliqué l’agent principal d’administration (APA) de chacune des communautés pour garantir l’aide locale. Ils ont pu nous fournir des ressources provenant de la communauté comme des VTT, des bateaux, des surveillants de la faune et des guides locaux. Avec ce bénéfice supplémentaire pour la communauté locale, notre équipe a été bien reçue et hébergée. Détail intéressant, la plus grande difficulté dans la logistique de ce projet a été l’approvisionnement de dix caisses de peinture orange fluorescente en aérosol et leur expédition à Pangnirtung et à Kimmirut dans un délai très court. Finalement, cinq caisses ont pu être acheminées à bord d’un hélicoptère avec notre équipe Aviation qui partait en reconnaissance et les cinq autres ont été envoyées par une entreprise locale. Notre équipe a finalement terminé en 16 jours la collecte de données par UAV sur environ 32km2 pour les MAN ainsi que les orthomosaïques, et les résultats ont été

Réaliser avec succès un projet éloigné sera toujours un défi en raison des variables dont il faut tenir compte dans chaque localité. La gestion de ces projets se transforme en un exercice de résolution de problèmes qui requiert dans la plupart des cas de l’ingéniosité et de la créativité pour la mise en œuvre des plans. J’aime vraiment le défi de travailler dans des projets en régions isolées présentant des difficultés de logistique. C’est extrêmement valorisant de présenter les livrables au client en sachant combien de travail et de planifications ont été investis dans le produit final.


Pour plus de renseignements sur ce projet, veuillez communiquer avec Corey Doherty.